Les agents en seconde partie de carrière : un enjeu de maintien dans l'emploi ou comment prévenir l'usure professionnelle

Rédigé par Corentin ALLAIS, Consultant en prévention & amélioration des conditions de travail
Vendredi 12 Janvier à 14:07
Selon l’ ANACT (Agence Nationale pour l’Amélioration des Conditions de Travail), l’usure est un « processus d’altération de la santé lié au travail qui dépend du cumul et/ou de combinaisons d’expositions de la personne à des contraintes du travail qui peuvent être de nature diverse ». L’usure peut apparaître suite à des situations d’hypersollicitation physique, cognitive et/ou psychique, des situations répétées d’activités empêchées, des activités entravées, des situations d’hyposollicitation, des expositions à des nuisances physicochimiques, à mettre en lien avec un processus de construction...

La mise en place d'un CHSCT dans la Fonction publique territoriale / Volet 1

Rédigé par Nicolas BARREAU, Ingénieur hygiène et sécurité
Jeudi 21 Décembre à 00:00
Les dernières évolutions réglementaires de la prévention dans la Fonction publique. Depuis 1985 et le décret n° 85-603, les collectivités ont dû s’organiser pour prévenir les risques professionnels et les accidents pour les agents. La dernière évolution de ce texte, en date de 2012 via le décret n°2012-170, impose la création d’un Comité d’Hygiène de Sécurité et d’Amélioration des Conditions de Travail (CHSCT) pour toutes les collectivités territoriales de plus de 50 agents. Avant cette date, seules les collectivités de plus de 200 agents devaient créer un Comité d’Hygiène et de Sécurité. Au-delà de cette disposition, l’évolution réglementaire de 2012 prévoit également : l’intégration des conditions de travail dans le champ de compétence du CHSCT ; la prise en compte de l’HSCT par les comités techniques des centres de gestion.

Comment parvenir, en tant que structure publique, à faire collaborer des agents multigénérationnels ?

Rédigé par Elina ETCHETTO, Psychologue et consultante en santé au travail
Mardi 12 Décembre à 00:00
Voici quelques clés pour distinguer les différences de chaque génération et optimiser le management des plus jeunes générations aux caractéristiques bien spécifiques. Les études réalisées permettent de catégoriser le mode de fonctionnement professionnel de chaque génération, par le biais il est vrai, de certains stéréotypes. Il est donc important de nuancer ces enseignements et de s’en saisir avec précaution. La génération X, ou « la génération du Baby Bust », est née entre 1960 et 1980, et prénommée ainsi en raison du faible taux de natalité par comparaison à la période du baby-boom. Respectueuse de l’autorité et de la hiérarchie, cette génération a également un esprit de compétition et un sens de l’organisation développés. Cependant, il semblerait qu’elle manque de transparence et de communication concernant ses ressentis professionnels. Enfin, éloignée des nouvelles technologies, elle peut montrer des difficultés à s’adapter à un nouvel outil. La génération Y, ou « digital natives », est née entre 1980 et 1995, au moment de l’apparition d’internet. Par conséquent, elle semble avoir une meilleure maîtrise des nouvelles technologies. Par ailleurs, son goût pour l’apprentissage et son ouverture d’esprit lui permet une plus grande capacité d’adaptation. Cependant, elle semble privilégier l’individuel au collectif, et sa vie privée.

Quel impact la révolution numérique a-t-elle sur la Qualité de Vie au Travail dans le secteur public ?

Rédigé par Damien LATRASSE-MESLET, Psychologue clinicien et consultant en santé au travail
Jeudi 30 Novembre à 00:00
Si beaucoup de structures publiques ont d’ores et déjà bâti un état des lieux généraliste sur les risques psychosociaux, le passage à une culture pérenne de la Qualité de Vie au Travail impose une considération plus fine encore pour les sources organisationnelles de mal-être. Si celles-ci génèrent effectivement des troubles chez l’individu elles impactent également la qualité de service rendu à l’usager. Ainsi, les efforts déjà engagés en matière de prévention doivent persévérer vers l’identification puis la correction des risques induits directement par les changements majeurs liés à l’évolution de notre société moderne. Ces changements conditionnent en effet d’une manière nouvelle notre rapport au travail. Ainsi, les attentes des agents viseront davantage aujourd’hui une meilleure conciliation vie professionnelle/vie privée par exemple. Nos retours d’expériences en tant que consultants en santé au travail nous instruisent du fait que la frontière entre ces deux sphères est aujourd’hui plus « poreuse » dans les ressentis des agents rencontrés. Le smartphone, qu’il soit personnel et/ou professionnel, la messagerie électronique, les solutions informatiques, le télétravail, l’avènement progressif des objets connectés, sont autant d’outils ayant de multiples impacts sur notre manière quotidienne de nous organiser et d’appréhender le rapport aux autres.

En matière de pénibilité, quels enjeux pour la Fonction publique territoriale ?

Rédigé par Florie DEBAT, Ergonome
Mardi 21 Novembre à 12:12
Les agents publics sont particulièrement concernés par les problématiques d’usure professionnelle au sein des métiers des filières techniques, des métiers de la maintenance et d’entretien et du secteur sanitaire et social . Dans ces métiers aux contraintes physiques, environnementales et organisationnelles importantes, s’ajoute l’impact du vieillissement des agents des collectivités . Ce cumul se vérifie dans les absences avec une augmentation de la durée des arrêts, un nombre d’accidents plus important, mais surtout un nombre croissant de déclarations de maladies professionnelles liées à des...

La retraite, un enjeu RH pour l’employeur public

Rédigé par Expertises publiques, webmaster
Dimanche 29 Octobre à 09:00
Baisse du pouvoir d’achat, vieillissement de la population, allongement de la durée de carrière, une multitude de facteurs qui impactent les conditions de vie des actifs et des retraités, et plus particulièrement dans la Fonction publique. Quels leviers pour anticiper dès aujourd’hui, les incertitudes qui pèseront sur nos retraites demain ?

Accompagner les transformations du secteur territorial : les apports du management en faveur de la QVT

Rédigé par Expertises publiques, webmaster
Jeudi 19 Octobre à 12:42
Après les évolutions réglementaires et budgétaires, de nouvelles orientations stratégiques ont été définies dans les collectivités territoriales. Le déploiement d’offres de services ajustées permet aujourd’hui d’intégrer au mieux les enjeux à venir au sein du monde local. Les équipes managériales doivent porter les changements dans des délais contraints, tout en préservant la qualité de vie au travail des agents, premier vecteur de la qualité des services rendus. Retour en vidéo sur ce qu'en pensent Arnaud Bregeon et Aurélien Seunes, experts en gestion des risques, santé au travail et...

Connect'days : 4 nouvelles conférences en ligne sur les enjeux du secteur public

Rédigé par Expertises publiques, webmaster
Mercredi 27 Septembre à 12:27
Les experts du secteur local de Sofaxis reconduisent cette année encore leur série de web-conférences, avec une nouvelle session des Connect’Days les 16 et 17 octobre prochain. Vous pourrez assister à 4 conférences en ligne et en direct animées sur des sujets d’actualité des Fonctions publiques territoriale et hospitalière. Suivez ces présentations depuis votre ordinateur gratuitement et sur simple inscription. Chaque conférence dure une trentaine de minutes et se découpe en deux temps forts : une intervention d'experts puis un moment d’échange durant lequel il est possible de poser des...

L'égalité Hommes-Femmes : quand l'intégration des femmes permet l'adaptation du travail de l'Homme

Rédigé par Elina ETCHETTO, Psychologue et consultante en santé au travail
Lundi 25 Septembre à 15:58
« Ma revendication en tant que femme c’est que ma différence soit prise en compte, que je ne sois pas contrainte de m’adapter au modèle masculin. » Simone Veil, décédée le 30 juin 2017, icône de la lutte contre la discrimination des femmes en France. Les conditions de travail et les risques professionnels des femmes sont souvent moins « visibles » que ceux des hommes. Ainsi « les femmes sont souvent exclues des emplois visiblement exigeants ou dangereux mais leurs emplois peuvent les exposer à des dangers moins visibles : travail très répétitif, postures contraignantes, manque d’autonomie...

Etat des lieux de la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé dans les collectivités

Rédigé par Sophie CHAUDRON, Ergonome, consultante en organisation et santé au travail
Mercredi 30 Août à 09:34
Depuis 2006, les structures de plus 20 salariés ont pour obligation de compter un effectif d’agents reconnus handicapés d’au moins 6 % de leur masse salariale (Loi n°2005-102 du 11 février 2005). Les employeurs publics ne respectant pas cette disposition doivent s’acquitter d’une taxe destinée au FIPHFP (Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique). De manière générale, un retard a été pris par les employeurs publics en la matière. Notamment, parce que rien ne contraint les agents concernés à procéder à cette reconnaissance, ou même si celle-ci a été engagée, rien de les oblige à signaler l’obtention de ce statut d’handicapé à leur employeur. Dès lors que la collectivité compte du personnel reconnu travailleur handicapé, elle peut solliciter des fonds pour aménager des postes de travail, engager des actions en faveur des conditions de travail ou promouvoir la formation. C’est donc une démarche qui peut bénéficier à l’ensemble du personnel.

Pages